Démocratie locale

La réponse du Soiseen.info face aux attaques de Luc Strehaiano

Luc Strehaiano, maire de Soisy, qui a attaqué Omar Bekare dans son dernier journal municipal
Partager cet article avec vos amis
  •  
  •  
  •  

« On n’abdique pas l’honneur d’être une cible »

Dans le dernier numéro du journal municipal “Soisy Magazine” de décembre 2018, le Maire de Soisy, Luc Strehaiano, attaque violemment le rédacteur en chef du journal LeSoiseen.info dans une pleine page et sous couvert d’une tribune publiée au nom de sa majorité municipale “Soisy Avenir”. Voici la réponse d’Omar BEKARE, texte qui doit aussi être publié dans le prochain numéro du journal municipal “Soisy Magazine” et sur le site internet de la mairie de Soisy.

Que me reproche t-il ? D’oser m’intéresser à notre ville en demandant des documents en mairie sur sa gestion municipale. De l’obstruction et du harcèlement dit-il. Non, un simple devoir de citoyen vigilant. Selon lui, j’effectuerai trop de demandes auprès des services municipaux. MENSONGE. Entre juillet 2014 et novembre 2018, je n’ai formulé que 3 demandes de documents, dont deux qu’il m’a refusé. Ces dernières concernaient des marchés publics, BYGMALION, ou encore les indemnités illégalement versées à lui et 19 élus de sa majorité.

Dans sa tribune, il critique ma demande de documents du 19 mai 2018. Ce qu’il oublie de vous dire, c’est que je n’aurai pas eu besoin de la lui adresser si seulement la mairie avait respecté la loi Numérique, votée en 2016 et entrée en vigueur en 2017. Cette loi l’oblige à publier sur son site internet les documents administratifs numériques qu’elle détient. Or, ce n’est qu’en octobre 2018, après un rappel à la loi, que la ville a timidement débuté cette mise en ligne. Une victoire pour le droit d’accès à l’information des Soiséens !

Un maire qui gaspille l’argent public en honoraires et frais d’avocats

Dans sa tribune, M. Strehaiano prétend aussi que je serai “coutumier” des procès contre la ville. Encore un MENSONGE. Malgré deux avis favorables de la Commission nationale d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), composée de magistrats, il refuse deux de mes demandes de documents en 2014 (avis Cada 1, avis Cada 2). Face à ses refus injustifiés et cette rétention de documents, je n’ai eu d’autres choix que de saisir deux fois le tribunal administratif. Après trois ans de procédure et de l’argent gaspillé par la ville en avocats, j’ai obtenu gain de cause.

Celui qui est coutumier des procès inutiles c’est en fait M. Strehaiano lui-même. La ville a dépensé plus d’un million d’euros en honoraires et frais d’avocats depuis qu’il est maire, hors frais liés aux condamnations qui peuvent aller jusqu’à 1,2 million d’euros pour une seule affaire. Cela simplement parce qu’il refuse trop souvent de résoudre à l’amiable des litiges avec des citoyens et même des agents municipaux. De plus, M. Strehaiano vient d’attaquer par deux fois la ville en justice, avec 19 élus de son équipe, pour tenter de se faire rembourser ses indemnités que le tribunal a annulé fin 2017. Quel gâchis d’argent public !

Toujours sous sa plume mal maîtrisée, il prétend que j’aurai ciblé dans ma demande du 19 mai 2018 des arrêtés du maire concernant les “nominations du personnel municipal” ou encore les “déménagements” de Soiséens. MENSONGE, encore et toujours. Je demandais à consulter tous “les arrêtés pris par le maire depuis le 20 mars 2008” sans distinction, aucune.

Une stratégie de diversion pour faire oublier ses déboires judiciaires

Mes rares demandes visent à VOUS informer sur le site internet LeSoiseen.info. Lancé en 2017, ce site a déjà reçu plus de 150 000 visites en 1 an. C’est sur ce média que j’ai révélé que M. Strehaiano est visé par une enquête de la police judiciaire pour des soupçons de délits de corruption. Sans mes demandes de documents, cela n’aurait jamais pu être rendu public.

Cette célèbre citation résume parfaitement la situation : “Quand on est ennuyé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien”. A travers une stratégie de diversion, M. Strehaiano tente certainement de faire oublier aux Soiséens qu’il est visé par une plainte pour corruption. Plainte dont les conclusions devraient parvenir en début d’année 2019. On comprend donc mieux son agitation soudaine.

Alors oui, je compte bien continuer à vous informer en faisant vivre le seul journal libre et indépendant de notre ville. Pour que le droit à une information alternative à la propagande municipale soit pleinement assuré à Soisy.

Bien à vous,

Omar BEKARE

Rédacteur en chef du journal LeSoiseen.info

Commentaires

Commentaires

Omar Bekare
Me suivre

Omar Bekare

Rédacteur en chef chez LeSoiseen.info
Soiséen depuis 29 ans, je me suis toujours intéressé à la vie municipale. Citoyen vigilant, membre de l'association ANTICOR, je suis à l'origine du dépôt de plainte de l'Association de Défense des Contribuables de Soisy qui vise Luc Strehaiano. Lassé de recevoir la propagande municipale, j'ai décidé de créer LeSoiseen.info, un nouveau média libre et indépendant pour vous apporter une réelle source d'informations à Soisy.
Omar Bekare
Me suivre
  •  
    203
    Shares
  • 203
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marre de lire la propagande municipale? LeSoiseen.info est votre nouvelle source d'informations locales, totalement libre et indépendante à Soisy-sous-Montmorency.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, envoyez nous un mail via la barre d'accueil.

Copyright © 2018 LeSoiseen.info - Site déclaré à la CNIL.

Début
Inline
Please enter easy facebook like box shortcode from settings > Easy Fcebook Likebox
Inline
Please enter easy facebook like box shortcode from settings > Easy Fcebook Likebox